Share

Agitation autour d’un probable rapatriement de la dépouille du feu Maréchal Mobutu

Share this:

Le président de la République, Félix Tshisekedi, aurait téléphoné au roi du Maroc pour lui manifester sa détermination de rapatriement à Kinshasa, la dépouille mortelle de feu maréchal Mobutu Sese Seko, ancien président du Zaïre. Information livrée, selon le site Scooprdc.net, par le député provincial du Kongo central, Jean-Claude Vuemba, il y a une semaine et qui dit avoir ses câbles dans le palais royal marocain.

« Je remercie le président de la république pour son humanisme. Vous savez que la plupart des enfants Tshisekedi sont nés sous Tonton Maréchal, ami à leur papa. Il est de bon droit que Félix Tshisekedi tienne à respecter la promesse de sa campagne à l’Equateur de voir le corps du maréchal Mobutu rapatrié à Kinshasa pour des obsèques et l’enterrement dignes », a dit l’élu de Kasangulu à Scooprdc.net.
En effet, on peut se rappeler qu’Etienne Tshisekedi et le Maréchal Mobutu ont longtemps travaillé ensemble. « Le Sphynx de Limete » a occupé les plus hautes responsabilités. Même au moment de sa dissidence avec Mobutu, Etienne Tshisekedi a occupait encore plusieurs fonctions au sein de ce qu’on appelait à l’époque le conseil législatif, l’équivalent du Parlement. Ensuite, en 1982, lorsqu’Etienne Tshisekedi a créé l’UDPS avec treize autres parlementaires, et s’est assumé dans un rôle d’anti-Mobutu, en particulier après 1990, il y a eu des périodes de réconciliation malgré les moments de forte tension. Enfin, n’oublions pas qu’Etienne Tshisekedi a même été Premier ministre à la toute fin du règne de Mobutu pour essayer de mettre fin à l’offensive des rebelles de Laurent Désiré Kabila en 1996-1997.

Seulement, celui qui se réclame être le « dernier fils politique » du maréchal Mobutu, demande à Fatshi de ne se laisser pas induire en erreur, en associant dans l’organisation de ce rapatriement, les anciens mobutistes qui ont travaillé avec les régimes Kabila. Il exige que seuls qui sont restés fidèles à l’homme de Kawele, fassent partie de l’organisation. « Nous ne voulons pas de mobutiste-kabilistes ou des mobutistes hybrides dans cette organisation », a-t-il déclaré au média en ligne avec beaucoup d’insistance.

L’élu de Kasangulu souhaite aussi voir la résidence de l’Aigle Kawele et le palais présidentiel de Gbadolite soient réhabilités afin qu’ils soient à la fois des endroits où peuvent se tenir de grandes rencontres politiques et qu’ils soient des sites touristiques pouvant générer des recettes pour le Trésor public.

Enfin, Jean-Claude Vuemba souhaiterait aussi que toutes les avenues et tous les quartiers au nom de Mobutu, mais changés par les régimes Kabila, reprennent leurs anciennes appellations. Sera-t-il écouté par Felix Tshisekedi ? Wait and see, comme nous recommandent les Anglais…

En attendant le corps de l’ancien président de la 2ème République est toujours inhumé à Rabat (Maroc) depuis le 13 septembre 1997.

Leave a Comment