Share

Exécution du programme de 100 jours du Chef de l’Etat : La justice attendue au tournant

Share this:

Sur instruction du vice-Premier ministre en charge de la Justice et Garde des sceaux, Célestin Tunda ya Kasende, le Parquet général près la Cour d’appel de Matete a ouvert depuis samedi 8 février, une action judicaire afin d’éclairer la lanterne de l’opinion sur l’exécution des travaux du programme des 100 jours du président Félix Tshisekedi. Mais l’important, c’est surtout l’issue de cette action judiciaire car on se souviendra, qu’en RDC plus qu’ailleurs, beaucoup de dossiers à ce stade ont été rangés dans les oubliettes de la justice.

« En Afrique, si vous voulez enterrer une affaire, créez une commission d’enquête », disait un éminent penseur. Une sentence qui va comme un gant au système judiciaire congolais. On ne compte plus, en effet, le nombre d’enquêtes (non abouties) ouvertes à charge de politiques indélicats, de magistrats véreux, de diplomates mués en agents immobiliers bradant allègrement le patrimoine de l’Etat dans leurs pays d’attache, d’agents d’immigration corrompus et voire, de militaires en intelligence avec des puissances étrangères.

Des investigations jetées aux oubliettes aussitôt annoncées. C’est qu’il y a des précédents mémorables. Des jurisprudences, diraient avec emphase, les hommes en toge noire au rabat blanc. Parmi les plus emblématiques, l’opinion se souvient que Luzolo Bambi, l’ancien Conseiller du Président de la République en charge de lutte contre la corruption, la fraude et le blanchiment des capitaux, sous le dernier mandat de Joseph Kabila, avait, en son temps, ficelé des dossiers compromettants qui impliquaient diverses personnalités tant publiques que du secteur privé. Une montagne de griefs portés à la connaissance du Procureur général de la République Kabange Numbi, le même qui vient de quitter la même fonction à la Cour de cassation. Luzolo Bambi s’est toujours ouvertement indigné du manque de poursuites à l’encontre des incriminés.

Sur instruction du vice-Premier ministre en charge de la Justice et Garde des sceaux, le Parquet vient de lancer des réquisitions auprès des instances étatiques intéressées à divers degrés de compétences, dans la réalisation de 7 sauts-de-mouton en cours déployés sur quelques grandes artères de la capitale, est entré en action. Les responsables de la Banque Centrale, des ministères des Finances, du Budget et des Travaux publics, de l’Office des Voiries et Drainage et de l’Office des Routes sont invités avec fermeté à produire des pièces financières et techniques en rapport avec la conduite des travaux sur les chantiers aujourd’hui controversés des sauts-de-mouton. Question de faire toute la lumière sur la traçabilité des fonds alloués à l’exécution des sauts-de-mouton et autres chantiers d’urgence. Ce qui est de bon augure.

Mais l’important, c’est surtout l’issue de cette action judiciaire. L’on se souviendra que beaucoup de dossiers à ce stade ont été rangés dans les oubliettes. Point n’est besoin de les citer, l’opinion tant nationale qu’internationale les connait par cœur. en effet, le vœu le plus ardent est de voir le cas échéant établir les responsabilités de chacun des gouvernants. Ainsi que pour servir non seulement de leçon mais aussi et surtout de dissuasion à ceux qui aimeraient emprunter le même chemin.

#Congomp4 #Musiquecongolais #musique #congolais #rumbacongolais #papawemba #fallyipupa #ferregola #CongoMusic#fallyipupa#worshipfever#k2a#k2atv#k#congomikili#teletshangu#congoavenir#bone#felix#tshisekedi#tshilombo#antoine#martin#fayulu#adolphe#muzito#fcc#udps#cach#bokototv#

Leave a Comment